Dante parmi nous ! Conférence à l’UTD de Hyères

By TV83.info -Déc 9, 20210

Jean-François Principiano

Lundi 13 décembre 14h 30 à l’Utd de Hyères l’Université du Temps Disponible, Jean François Principiano, professeur d’Histoire en classe européenne italien évoquera la vie et l’œuvre du grand poète italien pour le 700e anniversaire de sa mort.

Le créateur de la langue italienne
Dante Alighieri 1265-1321 est considéré comme un des fondateurs de la langue italienne  à partir du toscan. Son grand livre, la Divine Comédie, est compréhensible à 80 % par un lecteur italophone actuel. Pour relater son périple à travers les trois royaumes des morts, Dante bouleverse les représentations traditionnelles, affronte l’indicible, crée une langue : sa hardiesse poétique préfigure celle des grands inventeurs de la modernité en littérature, de Rabelais à Joyce, en passant par Kafka, Céline et Proust.

Un penseur de l’exil
Dante, après une jeunesse dorée et studieuse participe à l’administration de Florence, sa ville natale, mais en est banni après une prise de position contre la politique du pape Boniface VIII. Il finit ses jours en exil à Vérone et à Lucques, puis à Ravenne où il meurt en 1321. C’est sur les chemins de l’exil qu’il écrivit son œuvre, véritable somme de toutes les connaissances du Moyen-Age.

Un héritage européen
C’est aussi un penseur pour notre temps. Il décrit dans la Divine Comédie tour à tour le gigantesque entonnoir de L’Enfer et ses damnés en proie à mille tourments ; la montagne du Purgatoire, intermédiaire entre l’humain et le divin, peuplé d’anges, d’artistes et de songes ; Le Paradis enfin où, guidé par Béatrice, le poète ébloui vole de ciel en ciel avant d’accéder à la vision divine. Toute la culture européenne a été influencée par ces images puissantes, reflets du destin des hommes.

Livre initiatique
Le  parcours initiatique se termine lorsque, au plus haut terme de sa vision, le héros s’absorbe dans l’absolu. Il évoque avec puissance les valeurs universelles qui nourrissent la condition humaine : la soif de connaître, le courage dans l’adversité, la malédiction du pouvoir, la foi en une divinité tutélaire, le besoin de spiritualité, le désir de justice sociale et de paix civile, la division des hommes, leur cruauté mais aussi l’amour et le pardon.

La poésie comme chemin
Cependant la Divine Comédie  n’est pas uniquement un catalogue d’idées, elle est portée par le souffle de la poésie, c’est à dire par la beauté d’un style inimitable dans une langue souple, chantante, colorée, rythmée, évocatrice, mélodieuse, harmonieuse, psalmodique, suggestive, scandée, cadencée, expressive. Chaque image, chaque idée est associée à une  inflexion linguistique  qui prolonge et amplifie le sens. L’utilisation de l’endécasyllabe entrelacé amène le lecteur à poursuivre la lecture jusqu’au bout, comme un pèlerinage, jusqu’au dernier vers de la dernière image : l’amor che move il sole e l’altre stelle.

Conférence le lundi 13 décembre 14h30 . Les rendez-vous culturels du lundi Monde humain, monde divin. Dante Alighieri et la Divine Comédie : un sommet de la culture italienne et mondiale 700e  anniversaire de la mort du poète. Entrée libre. Park Hôtel Hyères. Infos et réservations utd@mairie-hyeres.com et 04 94 00 78 80.

Laisser un commentaire